Présentation

Nom du blog :
Jean NOEL-Devoir de mémoire (Société/His

Description du blog :
Consacré essentiellement à l'Histoire des Casques blancs français au Liban

Date de création :
24 mai 2010 à 00:00

Date de modification :
14 février 2018 à 16:46

Catégories

Statistiques

223 Articles
0 Pages
8 Vidéos
11 Commentaires
10 Messages sur le Livre d'or
160 713 Visiteurs au total
1 Visiteur en ligne
9 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

Casques blancs

Compte-rendu paru dans l'Echo brution

date 07-06-2010 - Voir tous les articles de la catégorie Casques blancs Casques blancs - com 0 commentaire(s)-

Compte-rendu paru dans l'Echo brution

Compte-rendu paru dans l'Echo brution (mars, avril, mai 2009), bulletin d'information et de liaison du Prytanée national militaire.

Auteur Detobs85 - Tags Prytanée national militaire, casques blancs


Livret en souvenir des Casques blancs tombés pour la paix

date 03-06-2010 - Voir tous les articles de la catégorie Casques blancs Casques blancs - com 0 commentaire(s)-

Livret en souvenir des Casques blancs tombés pour la  paix

Avec l'aimable autorisation des éditions France-Empire pour les extraits (ainsi que les photographies de nos sept camarades assassinés) tirés de l'ouvrage du Général Pierre Le Peillet Les Casques bleus de l'ONU paru en 1988, j'ai, en cette année 2010 soit 25 ans aprés l'année la plus dramatique pour le DETOBS puisque cinq des sept tués de ce Détachement le furent en 1985, résumé dans un modeste livret les circonstances "connues" de la mort de ces "Soldats de la paix". C'est, à ma modeste place, l'hommage que je souhaitais leur rendre, tout en tentant - si possible - de perpétuer le souvenir que nous, et les Libanais, leur devons.

Auteur Detobs85


Hommage aux Casques blancs / 3 / Vin d'honneur

date 01-06-2010 - Voir tous les articles de la catégorie Casques blancs Casques blancs - com 0 commentaire(s)-

Allocution au vin d'honneur 

 

Monsieur l’adjoint au Maire, Monsieur le Colonel commandant le Prytanée national militaire, Monsieur le Président des Sous-officiers, Messieurs les Présidents d’Associations patriotiques et les Porte-drapeaux, mon cher camarade Casque blanc Michel Aumaître, Mesdames, Messieurs,

 

Humilié – le mot n’est pas trop fort – d’avoir dû, en raison d’un manque cruel de participants, annuler les activités prévues hier pour commémorer le 25e anniversaire de la mise en place du Détachement d’Observateurs français au Liban Les Casques blancs, j’en assume bien évidemment et personnellement l’entière responsabilité, la déconvenue morale et l’impact financier.

Je ne suis cependant pas moins fier du déroulement des deux sobres mais émouvantes cérémonies de ce matin. J’ai pu, en effet, au cours de l’office religieux puis du dépôt de gerbe, confier à nouveau aux plis des nombreux drapeaux présents (treize) le souvenir des sept Casques blancs " morts au service de la paix à Beyrouth ".

Préfaçant le modeste ouvrage relatant mon séjour de quatre mois au pays du Cèdre, le général de Virieu (3e chef du Détachement) a écrit :

" L’aventure des Casques blancs français au Liban de 1984 à 1986 a été originale à divers titres. Très peu médiatisée à l’époque et quasiment tombée dans l’oubli depuis, elle a eu le mérite, après le départ de la FMSB, d’entretenir l’espoir au sein d’une population libanaise déchirée par une guerre civile impitoyable ".

C’est cette " aventure " que je proposais de retracer à travers une exposition, une conférence et un buffet-spectacle façon libanaise, tout en terminant la soirée plus traditionnellement. Fléchois et Fléchoises, associations, habitués des manifestations des Médaillés militaires et même les Casques blancs, ne l’ont pas voulu. A croire que la 4e Génération du feu est maudite puisqu’une première tentative en 2005 n’avait pas abouti. " L’aventure " tombera donc un peu plus - je le regrette et j’en tirerai bien sûr les conséquences - dans l’oubli du public mais pas de mon cœur.

Il me reste cependant à remercier très sincèrement ceux qui ont bien voulu m’aider tant dans la réalisation de ma brochure Casque blanc que dans l’organisation des ces deux journées malheureusement tronquées. J’invite donc Monsieur Boidé, adjoint au Maire, le Colonel Le Cour Grandmaison, Messieurs Aubert, Potron, Ménard et l’adjudant-chef Houzé à me rejoindre.

Auteur Detobs85 - Tags aventure, remerciements


Hommage aux Casques blancs / 2 / Dépôt de gerbe

date 01-06-2010 - Voir tous les articles de la catégorie Casques blancs Casques blancs - com 2 commentaire(s)-

 

 Préliminaire au dépôt de gerbe

 

Mesdames, Messieurs,

 

Nous voici, après un office religieux au cours duquel nous avons pu nous recueillir et tourner nos pensées vers les sept Casques blancs morts au service de la paix au Liban, réunis devant ces plaques de marbre chargées de tant d’histoire.

D’aucuns s’interrogent : pourquoi un dépôt de gerbe ici plutôt qu’au monument aux morts de la ville ? La Flèche n’a eu à déplorer – et c’est tant mieux – la mort d’aucun de ses enfants de la 4e Génération du feu, celle des Opérations ou des Missions extérieures. Il en va autrement pour le Prytanée dont un de ses anciens élèves est tombé sur cette terre martyre libanaise. Il s’agit du capitaine Jacky Thomas, commandant la 3e Compagnie du 1er R.C.P., victime, avec 57 autres parachutistes, de l’attentat au camion suicide contre l’immeuble le Drakkar le 23 octobre 1983. Quelques minutes auparavant, 239 Marines avaient péri au cours d’un attentat du même type dans leur quartier situé près de l’Aéroport international. Tous appartenaient à la Force Multinationale de Sécurité à Beyrouth.

Voilà donc le lien que je veux établir avec notre manifestation d’aujourd’hui : c’est pour partie en raison de ces tragiques événements, suivis de l’effondrement de l’armée libanaise début février 1984, que la F.M.S.B. a été amenée à se retirer dès le mois de mars suivant. La France, grande amie du Liban et sur demande de son Président Amine Gemayel faisant suite à la conférence de réconciliation de Lausanne, a décidé alors de mettre en place un Détachement d’Observateurs français dans Beyrouth et la proche montagne environnante. Baptisés Casques blancs, avec des effectifs variant de 40 à 80 officiers et sous-officiers, ils ont très rapidement mérité la devise  : " Jamais autant… avec si peu d’hommes ".

Devant le nom gravé dans le marbre du capitaine Thomas, rendons hommage à tous ces soldats de la 4e Génération du feu pour laquelle un important et difficile travail de mémoire s’avère déjà nécessaire. C’est la condition indispensable afin qu’elle ne tombe pas dans l’oubli aussi vite qu’elle est entrée dans la "gloire" au service d’une paix encore bien hypothétique dans cette poudrière que constitue toujours le Proche-Orient.

 

Auteur Detobs85 - Tags péristyle


Hommage aux Casques blancs / 1 / Office religieux

date 01-06-2010 - Voir tous les articles de la catégorie Casques blancs Casques blancs - com 0 commentaire(s)-

 Prélude à l’office religieux

A quelques jours près, nous commémorons ce dimanche le 25e anniversaire de la mise en place, le 29 mars 1984, du Détachement des Observateurs français au Liban : les Casques blancs.

Je veux, à cette occasion, lire un extrait de l’homélie prononcée par le Père Bruno Pin au cours de la messe célébrée à l’intention de trois de ces " soldats de la paix " : le lieutenant-colonel Claude Cuenot, assassiné le 7 janvier 1985, l’adjudant-chef Patrice Grécourt et le major Henri Perrot, tous deux abattus le 14 janvier 1985 :

" […] Par un choix volontaire, comme leurs compagnons d’armes, ils ont quitté une famille et un pays pour venir dans le Liban meurtri et divisé.

Ils y ont apporté et ils nous ont donné toutes les valeurs humaines qui les distinguaient comme officiers - et sous-officiers (précision de l’auteur) - : courage, discipline morale, respect de la vérité, sens du devoir à accomplir. Autant de valeurs disparues dans le tourbillon de notre folie et de la violence de notre guerre. Ces valeurs, ils en ont témoigné dans des circonstances difficiles, dangereuses et parfois même décevantes… Pourtant, ils ont mis ces valeurs au service d’une cause : la paix au Liban ou, plus simplement, au service de l’Homme, ici victime de la guerre.

Par leur présence et avec ces valeurs, ils ont agi pour l’Homme et nous ne pouvons pas croire que ce service n’ait servi à rien.  […].

 

Paroisse Notre-Dame des Anges,

Beyrouth 14-1-1985

 

Nous associerons aussi dans nos pensées leurs quatre compagnons : le chef de bataillon Paul Rhodes († 19 février 1985), les capitaines Pierre Aniort († 6 juin 1984), Jean-Pierre Feyrignac († 10 juin 1985) et Marc Corvée († 12 mars 1986), tombés eux aussi au Liban pour " une parcelle de paix ".

 

 

 

Auteur Detobs85 - Tags Office religieux



Horloge du jour

Derniers messages du livre d'or

Album Photo

Galerie Vidéo

Derniers commentaires



Google Plus


2011-11-14+2

Publicité Jean NOEL-Devoir de mémoire (Société/His

Créer un blog Histoire

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet